Amphibiens

La classe des amphibiens regroupe dans l’Indre-et-Loire 19 taxons de l’ordre des anoures (Alyte, Crapauds, Grenouilles, Pélodyte, Rainettes) et de l’ordre des urodèles (Salamandre et Tritons). L’un d’entre eux, le Triton de Blasius (T. cristatus x T. marmoratus), n’est pas une espèce à proprement parler mais un hybride naturel non fertile entre le Triton crêté et le Triton marbré.

Deux espèces, la Grenouille rieuse (Pelophylax ridibundus) et le Xénope lisse (Xenopus laevis), ne sont pas indigènes localement. Ce dernier a été introduit accidentellement en milieu naturel dans les Deux-Sèvres et ne cesse de progresser depuis les années 80. Arrivé très récemment dans le département (Candes-Saint-Martin, 2019), il nécessite une surveillance élevée dans le secteur du Chinonais.

Les amphibiens se détectent plus aisément durant la saison de reproduction (janvier-mai) aussi bien à vue qu'au chant. Les sorties nocturnes printanières, par temps humide et chaud sont les plus favorables à leur observation à proximité ou dans les points d’eau.

Les espèces du moment (Du 11 au 20 Septembre)

Rana dalmatina
Indéterminé © Anne TINCHANT

Grenouille agile

Adulte

Crapaud commun

Indéterminé

Grenouille verte

Immature

Salamandre tachetée

Indéterminé

Pélodyte ponctué

Epidalea calamita
Indéterminé © Laurent PALUSSIÈRE

Crapaud calamite