L'Azuré de la Luzerne, une redécouverte pour la région

Publié le 16/09/2020 Vu 119 fois


Il est une espèce dont la présence en cette fin d'été, et probablement dans les années à venir, reste à surveiller. Il est temps d'apprendre à (re)connaître Leptotes pirithous, l'Azuré de la Luzerne.

C'est dans le cadre du protocole STERF, qu'a été identifié un individu d'Azuré de la Luzerne, le 11/09/2020, non loin des pelouses de Braslou.

Cette espèce erratique, sous nos latitudes, était connue en Indre-et-Loire par une unique observation dans les Puits du Chinonais en 1982, ce qui en faisait également la seule mention de la région Centre-Val-de-Loire.

Il s'agit d'une espèce d'affinité méditerranéenne qui migre chaque année vers le nord à la faveur des chaleurs estivales. Toutefois, les hivers froids ne lui permettent pas encore de s'établir sous cette latitude de façon durable. Une multiplication de ces observations pourraient alors servir d'indicateur de l'évolution climatique en France.

Leptotes pirithous se distingue de Lampides boeticus, l'Azuré porte-queue, et de Cacyreus marshalli, le Brun des Pélargoniums, par l'examen des liserés blancs et le détail des ocelles sous les ailes postérieures.

Auteur : Amélie TRILLARD